Archives du blog

Mais qu’est-ce qu’il se passe ? (3) Sudoc

  • 19 décembre 2012

(Bon ben alors qu’est-ce qu’i’ fabriquent à l’Abes, i’ nous bassinent avec leur FRBRisation, là, et i’ s’ passe rien, quels pignoufs ceux-là alors.)

La base de production

Elle ne sera pas réellement FRBRisée comme il en avait été question (elle ne sera pas redéfinie, avec des notices pour chacune des entités FRBR du groupe 1, notamment œuvre et expression, s’ajoutant à manifestation et item qui existent déjà). Il faudra se contenter d’une FRBRisation « à plat », avec dans les notices bibliographiques une zone d’identification des œuvres (l’actuelle zone 500 Titre uniforme, insatisfaisante mais qui permet un contrôle par autorité), en attendant peut-être les nouvelles zones Unimarc spécifiques (507 et 577, qui permettent aussi d’identifier clairement les expressions).

De nouvelles consignes de catalogage

Elles sont en cours de définition. Une première vague sera publiée très prochainement, probablement dès janvier. Il s’agit essentiellement d’une formalisation des indications fournies dans le billet Préparer la FRBRisation des données du 20 avril 2012. En voici les têtes de chapitre :

1. Traductions
2. Note de contenu et accès aux titres des œuvres contenues
3. Accès au titre parallèle (Unimarc 510)
4. Accès au titre de couverture (Unimarc 512)
5. Les accès auteurs (Unimarc 7xx)
6. Identifiants normalisés et autres identifiants
7. Dates

Deux autres vagues devraient suivre, introduisant successivement :

  • le mécanisme d’appariement des titres d’œuvres contenues avec les accès auteurs et contributeurs correspondants
  • les consignes pour les titres normalisés des œuvres.

Le rétrospectif et l’expression des données du Sudoc en RDF

Parallèlement est en cours un travail de mise au point de traitements automatiques à appliquer aux données du Sudoc.

Ces traitements permettront d’une part de mettre à niveau la base de production elle-même (principalement : identification des œuvres et création des autorités associées, génération de la zone 0 de l’ISBD 2011), d’autre part de raffiner l’actuel mécanisme de restitution en RDF des données bibliographiques du Sudoc.

Et après ? Le Sudoc déménage

Dans un nuage : cumulonimbus, altostratus, cirrostratus, traînée de condensation, on ne sait pas encore, le choix n’est pas fait.

Mais de fait, quoique cet avenir proche peine encore à émerger de la brume de décembre, il faut envisager que dès 2014 probablement, ou peut-être 2015 s’il se produit comme on dit un « glissement de calendrier », certaines des bibliothèques qui créent actuellement leurs données dans la base CBS au moyen de WinIBW pourraient le faire dans ce nuage (dans ce cloud plutôt, prononcé clawd et non cloude, à éviter en société).

Ledit cloud sera sous influence anglosaxonne, on y appliquera donc probablement RDA. Pour les ressources sur support physique, le catalogage devrait se faire en MARC, et le niveau de FRBRisation restera vraisemblablement aussi bas que dans la base CBS (« à plat »), c’est à dire sans amélioration notable par rapport à l’existant.

À suivre, dès dissipation des brouillards hivernaux. Ce sera la grande affaire de 2013.

2013 Testa coronata, 12e siècle. Florence (Italie), Palazzo Vecchio, Collezione Loeser. (Projet de carte de vœux non retenu officiellement.)

———

Se renseigner sur le projet de SGB mutualisé :

l’un et l’autre alimentés par Jean Bernon, responsable du projet SGBM à l’Abes.