Archives du blog

Après la fin du monde

Dans une déclaration datée du 13 juin 2011 et publiée hier, les trois bibliothèques nationales des États-Unis (Library of Congress, National Agricultural Library, National Library of Medicine) annoncent leur intention d’appliquer RDA, à partir de 2013.

Cela, au vu du rapport et des recommandations du Comité américain de coordination des tests de RDA.

Pourquoi ce délai ? Il semble que les tests aient mis en évidence quelques insuffisances du code (au regard du cahier des charges initial) et du RDA Toolkit.

Maintenant il faut digérer ces deux documents, et voir un peu les réactions qu’ils suscitent dans le microcosme.

On n’a pas fini d’en causer !

Calendrier maya

No future for MARC?

L’annonce faite la semaine dernière par la bibliothèque du Congrès (lancement d’une étude et d’une consultation sur le cadre général de ses formats bibliographiques, avec en point de mire les formats du web et le probable abandon à terme de MARC21) a été amplement relayée sur le web. On peut en lire des extraits traduits dans le Fil Abes du 27 mai dernier.

Cette annonce intervient peu de temps avant que les trois bibliothèques nationales américaines (LC, NLA et NLM) ne révèlent leur décision quant à RDA — même s’il n’y a paraît-il aucun lien entre les deux événements.

Sally McCallum, responsable du Network Development and MARC Standards Office, et Deanna B. Marcum, responsable de l’étude Bibliographic Framework Transition Initiative donnent quelques renseignements supplémentaires dans un récent entretien avec Michael Kelley publié le 26 mai dans LibraryJournal. com (Library of Congress May Begin Transitioning Away from MARC).

En quelques mots :

  • Cette étude est une priorité haute pour la LC
  • MARC a rendu de bons et loyaux services, mais « il incombe à la communauté de se familiariser avec d’autres structures de données telles que XML ou RDF »
  • La transition se fera en douceur ; l’espérance de vie de MARC est estimée à environ 10 ans.

Bien sûr on y met les formes : officiellement il est question de voir dans quelles conditions MARC21 peut faire face aux nouveaux défis. Vu la manière dont la question est posée, la réponse s’impose d’elle-même.

Corollaire : il y a lieu de s’interroger dans les mêmes termes sur le devenir d’UNIMARC.

Mort à la norme Photo Jean-Philippe Aynié

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 41 autres abonnés